S.E. Pierre Nkurunziza

Président de la République du Burundi

S.E. Laurent Kavakure


Ministre des affaires etrangères

S.E. NDAYISENGA Félix

Ambassadeur du Burundi à Bruxelles

 

 

 

1. Le Gouvernement du Burundi a suivi avec attention le débat au Parlement Européen, en date du 18 septembre 2014, ainsi que la résolution adoptée sous le titre Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa, 2014/2833 (RSP).

 

2. Le Burundi, tout comme les pays membres de l’Union Européenne, a pris volontairement des engagements internationaux dans le domaine des droits de l’Homme et demeure attaché à ces valeurs universelles, y compris l’accord de Cotonou, la déclaration universelle des droits de l’homme, le pacte international relatif aux droits civils et politiques, la charte africaine des droits de l’homme et des peuples évoqués dans cette résolution et bien d’autres ;

Lire la suite : Communiqué du Gouvernement suite à la Résolution 2014/2833 (RSP) du Parlement Européen
Ce mardi 2 septembre 2014, l'Ambassadeur et son équipe ont participé à la cérémonie de lancement du reportage TV sur le Burundi réalisé par Big Media Group  en collaboration avec  the US-TELEVISION.  Plus d’une centaine d'invités avaient participé à la cérémonie, dont plusieurs  investisseurs flamands intéressés par le potentiel économique du Burundi.
 
Un excellent reportage d’une trentaine de minutes, destiné à promouvoir l’investissement au Burundi à l’intention du monde d’affaires anglophone . Il sera diffusé sur la chaîne américaine Lire la suite : Soirée de lancement du reportage de US-Television sur le Burundi

1. Le Gouvernement du Burundi a appris avec grande consternation ce dimanche 07 septembre 2014, le meurtre de trois religieuses de nationalité italienne œuvrant à la Paroisse Guido Maria CONFORTI de Kamenge, communément appelée chez BUYENGERO.

2. Le Gouvernement exprime son indignation et condamne avec sa dernière énergie cet acte ignoble perpétré contre les missionnaires d’une congrégation de l’Eglise Catholique dont les œuvres sociales sont fortement appréciées dans tout le Burundi, et particulièrement dans cette partie de la Capitale burundaise.

3. En cette douloureuse circonstance, le Gouvernement du Burundi adresse ses condoléances les plus

Lire la suite : COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT A LA SUITE DE L’ASSASSINAT DE TROIS SŒURS ITALIENNES
 
L’Ambassade de la République du Burundi à Bruxelles vient d’apprendre avec grande consternation le contenu d’un tract publié sur le site www.bujumbura.be, relatif à l’ignoble assassinat de trois religieuses à la Paroisse Guido Maria CONFORTI de Kamenge (Bujumbura), et souhaite porter à la connaissance de l’opinion ce qui suit :
 
1.    L’Ambassade du Burundi condamne avec toute sa dernière énergie le meurtre des 3 religieuses, s’incline devant leur mémoire et assure que tout est en train d’être mis en œuvre par le Gouvernement du Burundi pour que les criminels soient connus et traduits devant la justice ;
 
2.    L’Ambassade du Burundi exprime son indignation face à de telles imputations, rejette vigoureusement le contenu du tract et assure n’avoir jamais été en contact avec les gestionnaires du site  www.bujumbura.be,  un médium de la haine qui n’a d’autres visées que de semer le doute et la confusion entre les Burundais, et qui malheureusement vient de franchir le cap de l’opprobre en voulant créer la confusion entre deux Pays frères et amis ;
 
3.    L’Ambassade du Burundi rappelle que l’animateur du site, sieur CIRAMUNDA Richard Delvaux, vivant en Belgique et qui se dit être à la tête d’un prétendu mouvement rebelle armé contre le Burundi, le M.N.B (Mouvement National Burundais), s’est déclaré lui-même ennemi de la nation burundaise et du Peuple burundais. Le contenu du tract en question et de tous les autres tracts du même goût qui circulent sur ledit médium s’inscrivent dans le droit but de porter atteinte aux intérêts du Gouvernement et du Peuple Burundais ;
 
4.    Les propos que l’imposteur prête à l’Ambassadeur du Burundi à Bruxelles sont de la pure calomnie. L’Ambassadeur du Burundi à Bruxelles ne connaît de nulle part ni sieur CIRAMUNDA Richard Delvaux, ni aucun quelconque de ses collaborateurs dans sa sale besogne ;
 
5.    L’imputation est si grave et dommageable que l’Ambassade du Burundi à Bruxelles se réserve le droit de saisir les instances judiciaires compétentes belges.
 
Fait à Bruxelles, le 08 septembre 2014
 
 
NDAYISENGA Félix
 
Ambassadeur du Burundi à Bruxelles